Les Swingirls au SUMMUM devant 2000 personnes ! – articles

 

Dire que le trio des Swingirls assurait la première partie serait un peu réducteur…

« En une heure de set, Jean, Mary et Betty-Lou ont assuré une belle ambiance. Vocalises en “close harmony”, héritées du swing des années 40 mais pas que…
Leur spectacle “Féminine prouesses”, récemment interprété au Canada, a fait découvrir aux 2 000 auditeurs du Summum des textes bien acides, où l’accordéon, la guitare et le violon passent avec une aisance déconcertante du rock à la musique de chambre, le tout dans une mise en scène bien clownesque.

Solo de guitare flamenco, improvisation de french cancan, parodies de Rage against the machine ou du “boys, boys boys” de Sabrina dans des versions jamais entendues, les Swingirls savent à la fois étonner et faire rire !

Samedi soir au Summum, avec les Swingirls et les Moutain Men, c’était un peu le concert dédié à cette scène iséroise qui rayonne désormais dans l’Hexagone, voire au-delà…  »

Le Dauphiné Libéré, 26-11-2017, Christophe Cadet.

171125 – LES SWINGIRLS @ LE SUMMUM – GRENOBLE – 38

www.arteos.blogspot.fr

Faire une première partie dans une salle comme celle du « Summum », ça doit impressionner ! Eh oui, ce samedi, les « Swingirls » ouvrait le bal pour les « Mountain Men » devant 1500 spectateurs, c’est pas tous les jours qu’on joue devant autant de monde. Si les trois membres du groupe ont été impressionnées, elles l’ont bien caché car elles ont assuré ce concert avec brio en laissant un public conquis.

Les «  Swingirls » comme leur nom l’indique est un groupe féminin qui revisite le swing tendance après guerre mais n’allez pas croire que ce groupe soit un de ces nombreux groupes « revival » qui fleurissent et qu’elles se contentent de reprendre des standards du jazz, oh non ! Dans leur bio, elles indiquent qu’elles décapent le jazz d’après guerre et, en effet, le verbe décaper est bien choisi.

Leur concert est mis en scène comme un spectacle, sans temps mort et avec un humour… décapant ! Si au premier abord, on remarque les arrangements vintage, en écoutant plus longtemps, on se rend compte qu’elles abordent des styles musicaux plus variés qu’ils n’y paraît, de la valse au rock en passant par de la pop et des rythmes subtilement orientaux. Le tout en respectant une tonalité très « swing », une jolie prouesse.

Si elles nous offrent quelques reprises de tous types ré-arrangées et ré-interprétées de manière très personnelle, elles interprètent surtout des compositions originales en français qui démontrent un vrai talent d’écriture, abordant des thèmes variés balançant entre humour, ironie et nostalgie.

Un spectacle complet qui permet aux « Swingirls » de nous montrer leurs talents de chanteuses, de musiciennes et de comédiennes. Talents qui nous emportent dans leur univers inclassable entre swing et chanson à texte, un univers délicieusement rétro… en apparence.

https://arteos.blogspot.fr/2017/12/25-les-swingirls-le-summum-grenoble.html